Calcul de la rentabilité des panneaux photovoltaïques pour professionnel

rentabilité-panneaux-photovoltaïques

Réaliser un projet de panneau solaire revient à financer les achats de fourniture et les frais d’installation. Afin de lui attribuer une meilleure utilisation et rentabilité, on lui rajoute d’autres des équipements supplémentaires. Ensuite, ses frais de fonctionnement incluent les budgets alloués à l’entretien et aux changements de pièces. Face à l’électricité, le panneau photovoltaïque implique un coût d’investissement non négligeable. Il est ainsi tout naturel se demander sur sa rentabilité. Voici les calculs à effectuer pour un professionnel.

Brief sur la consommation énergétique d’un secteur productif

Sur les 100% de consommation électrique des secteurs productifs, l’industrie est le plus grand consommateur si le secteur primaire ou agricole et le tertiaire s’ensuivent.  Pour le secteur agricole (I), la majorité de la consommation est dédiée à l’alimentation de la chambre froide, ce qui représente à titre indicatif 250 kWh/mois. Les grosses industries ou seulement 100 de leurs bureaux par contre consomment six fois plus avec une fourchette de 1240 kWh/mois. En 2016, le prix au kWh a été fixé à 0.11 euros, la facture énergétique pour les bureaux administratifs arrive à atteindre 1600 euros annuels hors de la consommation liée à la production. Et face à l’inflation, ce prix ne cesse d’augmenter.

Autoconsommation-revente-location de toiture : réduire les charges aux professionnels

Dans ce contexte, la Société Colibri Solar propose ses accompagnements aux professionnels dans le choix d’opter vers les panneaux photovoltaïques aptes à remplir les privilèges suivants :

  • Capable de soutenir 50 % de la facture énergétique pour réduire la consommation énergétique ou compenser les consommations de l’extension de l’activité,
  • Affranchie des coûts d’inflations liées à la hausse des prix de l’électricité,
  • Octroie une nouvelle source de revenue par la location de la toiture à une société d’exploitation,
  • Vente partielle ou totale du surplus de production d’énergie,
  • Une rénovation de toiture à zéro euro.

Un professionnel traitant dans le secteur tertiaire aura plus d’intérêt à investir, étant donné que la facture de l’énergie représente presque la moitié de leur charge. En revanche, les grosses industries agricoles disposant d’une toiture ou d’une surface supplémentaire se voient plus d’être revendeur d’énergie solaire ou gagne mieux à louer ses étendues et soutenir ses finances en conséquence.

Amortissement du coût d’investissement-rentabilité : focus sur le prix de l’installation

Le coût de l’installation d’un panneau photovoltaïque est estimé au watt crête « Wc » produit. Cette unité de mesure est la production maximale de l’installation dans les conditions d’expositions solaires moyennes. En général, on dégage une dépense de 3 à 4 euros par Wc produit, fourniture et installation comprises. Alors, faites le calcul, car pour un professionnel, l’installation d’une puissance de 36 à 100 kWc est recommandée. Voici les chiffres de productions y afférentes :

  • Pour une installation de 36 kWc, la production est de 32400 à 50400 kWh annuels,
  • Pour une installation de 100 kWc, la production est de 90 000 à 140 000 kWh annuels.

Vous êtes libre de choisir entre ces deux offres. Le but est d’optimiser et de rentabiliser votre installation. Pour une société spécialisée, il faut envisager l’étude d’une solution sur mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *